[Un jour, un officiel] : Joachim POZZOLI, chef de piste

Main sponsors

  • OT Pau
  • Centaure events

[Un jour, un officiel] : Joachim POZZOLI, chef de piste

Joachim POzzoli

 

« Ancien cavalier contraint à renoncer à la compétition, je suis chef de piste officiel depuis plus de dix ans. J’ai fait partie de l’équipe des chefs de piste qui a dessiné les championnats de France Amateur en 2010, 2011 et 2015. J’ai également dessiné les Championnats d’Alsace et les Championnats de France Universitaire en 2013. Depuis 2015, le trace également le CSO du Crazy Ride et, donc, de la Coupe des Nations française de Complet. Auprès de Frédéric Cottier, j’ai également participé aux Championnats d’Europe Jeunes Cavaliers en 2010 et aux Jeux Equestres Mondiaux de 2014 à Caen.

 

Comme dans d’autres sports – je pense notamment au slalom en ski – le travail du chef de piste consiste à déterminer (et à placer) la succession des difficultés que les couples cavaliers/chevaux doivent affronter entre la ligne de départ et l’arrivée. De façon plus prosaïque, on peut être comparé à des compositeurs: nous livrons une partition, en espérant que ceux qui vont la jouer sauront y donner le meilleur d’eux-mêmes; de même qu’on ne propose pas une partition de jazz à un orchestre classique, notre travail consiste à déterminer précisément la qualité des couples inscrits de façon à dessiner un parcours sur lequel ils vont pouvoir s’exprimer.

 

Le Pau’s Show Jumping Holidays est, pour moi, l’occasion de croiser des cavaliers inhabituels – je viens de Paris et même si je voyage beaucoup pour tracer des pistes un peu partout en France, je ne viens que très rarement dans le Sud-Ouest – dans un cadre et une ambiance extraordinaire. L’échange est au cœur de notre activité – n’oublions pas que le chef de piste travaille avant tout pour (et non contre) les cavaliers – et le Pau’s Show Jumping Holidays est l’une des manifestations les plus agréables pour officier. L’ambiance y est plus décontractée que dans la majorité des concours et tout est fait pour que le cavalier s’y sente le bienvenu.”

 

Joachim POZZOLI

Afficher les commentaires et laissez votre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisers